Votre ballade à Bicyclette : le Circuit des lavoirs

par Didier Galet, 1er juillet 2007

A l’origine très nombreux sur tout le cours de la rivière, ils étaient publics ou privés et nombreux sont ceux qui ont disparu au fil du temps.
Ils se répartissent géographiquement sur l’ensemble des secteurs bâtis de la commune : soit au bord de la rivière du "Grand-Morin", soit sur les rus adjacents ou encore alimentés par des sources.
Ces lavoirs vont être réhabilités à partir de novembre 2007.

Repartez vers La Ferté-Gaucher, par la N34, prenez la Rue de Sézanne, à droite, puis, tournez à gauche, dans la Rue du Poitou.
La construction du lavoir présent doit remonter à l’époque de la création des vannages sur la rivière dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle.
Il se trouve au confluent du Grand Morin et du Ru des Rossignols dont la partie inférieure a été busée pour permettre un accès carrossable dans ce secteur.

Reprenez la N34, direction Coulommiers, tournez à droite dans la Rue de Paris, arrêtez-vous sur le pont qui passe sur le Morin, d’où vous pourrez admirer le lavoir Rue des Promenades. Ce lavoir municipal a été, en grande partie, restauré, notamment en ce qui concerne la toiture et la charpente, ainsi que les murs extérieurs qui ont été reconstruits.

Continuez dans la Rue de Paris, toujours tout droit, dans la Rue du Docteur Cochot, passez devant la Gendarmerie, prenez la D204 en direction de La Ferté Sous Jouarre.
Tournez à gauche et dirigez-vous vers le Hameau de Montigny, arrêtez-vous au niveau du lieut-dit des Olivots.
Ici, vous découvrirez un lavoir aménagé de façon rudimentaire : à ciel ouvert, sur le bord du talus, un simple madrier fixé en plan incliné par deux pieux enfoncés dans le lit du ruisseau, en eau peu profonde, ce lavoir est situé dans un gué, et est alimenté par une source dont l’eau vive et claire donne naissance à un ru qui va se perdre dans le « fond de Nageot ».

Le dernier lavoir que nous vous proposons de découvrir est celui du Hameau de la Frévillard. Tout comme les quatre lavoirs cités précédemment, ce dernier a subi des travaux de réhabilitation à la demande des habitants du hameau, afin de conserver l’image du temps passé.

La réalisation d’un tel circuit n’aurait pas pu être possible sans l’investissement de la municipalité de La Ferté-Gaucher et du Conseil Général de Seine-et-Marne, qui ont entrepris un véritable travail de conservation et de réhabilitation.

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Lieux ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : jeudi 1er juillet 2007, par Didier Galet
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.