La Ferté-Gaucher : Origine du nom

par Didier Galet, 15 avril 2007

Un seigneur de la Cour, nommé Gaucher, devenu possesseur de grands domaines, fait bâtir une ville au milieu de ses terres et l’appelle Fort de Gaucher, aujourd’hui la Ferté-Gaucher.
La localité est aussi mentionnée par le nom de Firmitas Galcherii. Ce nom de Firmitas (du latin Firmitis) se traduit par ’’solidité’’, ’’fermeté’’ (en français, ce dernier remplace ’’ferté’’ qui restera limité aux noms de villes).
Devenu, de par son acquisition, voisin du comte de Champagne, Gaucher se lie d’amitié avec ce puissant seigneur et épouse l’une de ses filles. Cette dernière apporte en dot la terre de Montmirail avec comme condition express que le premier fils né de ce mariage en porte le nom et lui rende foi et hommage. C’est pourquoi, durant plusieurs siècles, les seigneurs de La Ferté-Gaucher furent également seigneurs de Montmirail.

Un patrimoine appréciable et en cours de revalorisation
L’ancienne Commanderie (Chevru)
Cette commanderie datant du XIIIème siècle fut le siège d’un commandeur de l’Ordre des Templiers.
L’édifice principal s’accompagne de bâtiments d’exploitation de la même époque, et d’une chapelle en pierre datant du XIVème siècle.
Le Pont des Romains (Jouy-sur-Morin)
Ce pont construit en meulière et en ciment, est dit " des Romains ", parce qu’il se situe sur une ancienne voie gallo-romaine.
Les Moulins (Jouy-sur-Morin) de Crèvecoeur, du Gué-Blandin, du Marais, du Faubourg, des Gailles, de la Planchotte, de la Chair-auxGens, des Ramonets et Vidal.
La majorité d’entre eux sont d’anciens moulins à blé.
Le Château (Lescherolles)
Ancienne demeure des seigneurs de Lescherolles, ce château a connu de nombreuses modifications ; fortifié pendant la guerre de Cent Ans, endommagé lors des guerres de religion, puis restauré sous Louis XIII.
Le Manoir de Thierceleux (Montolivet)
Cette bâtisse, datant du XVIème siècle, fut le relais des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem.
Le Château de Villiers-les-Maillets (Saint-Barthélémy)
Ce château en pierre de la seconde moitié du XVIIIème siècle recèle un corps de logis remarquable en pierre enduite et une maison de garde-chasse datant de la même époque, ainsi qu’une chapelle du XIXème siècle.
La Chapelle des Templiers (St Martin-des-Champs)
Datant du XIIIème siècle, cette chapelle fut construite lors de l’établissement d’une commanderie templière à Coutran, et possède le même plan que celui des chapelles de Coulommiers et de Chevru.
Le Pressoir (La Chapelle Moutils)
Fait en pierre et en bois, ce pressoir servait à écraser les grains, et peut-être bien le raisin provenant des vignes de Moutils, afin d’être transformé en vin.
La Maison de la Fosse (Chartronges)
Cette construction de la fin du XIVème siècle, faite en pierre, brique et bois, se caractérise par son colombage du deuxième étage.

Plus d’informations

contactez l’office de tourisme

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : La Ferté-Gaucher et le canton ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : dimanche 15 avril 2007, par Didier Galet
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.